La culture du safran est possible à peu près partout en France. Pour réussir de manière certaine une safranière il est préférable cependant d'avoir un sol avec un pH entre 6 et 7.
La principale condition est d'avoir un sol bien drainée car une eau stagnante l'hiver risquerait d'asphyxier les racines et de faire pourrir les bulbes.

PRÉPARATION DU SOL :

La culture du safran commence avant tout par une préparation minutieuse de la terre, sur une terre non cultivée depuis des années. Dès le mois de janvier de l'année de la plantation, donc plusieurs mois avant, il est nécessaire de labourer soigneusement la zone de plantation. Puis de nombreux passages avec un motoculteur sont obligatoires. Ensuite commence un travail de minutie. Les cailloux, les mottes d'herbes tout ce qui pourrait gêner les bulbes est soigneusement enlevé à la main. Puis le sol est ratissé dans un sens, puis dans l'autre. Tout au long du printemps le sol doit être maintenu propre en ne laissant jamais l'herbe prendre le dessus. Ce travail fastidieux est obligatoire pour un résultat positif en octobre suivant. Le sol sera travaillé à un minimum de 40 centimètres. Dès le mois de juin, des piquets et des cordeaux seront posés pour faciliter la plantation et la largeur des allées.

L'EXPOSITION :

L'exposition idéale est en plein soleil, sud ou sud-est, avec une légère pente sur le terrain. Eviter de planter sous ou à proximité de grands arbres, à cause des racines qui nuiraient au développement des bulbes et à l'ombre, préjudiciable à une récolte abondante. Le bulbe peut résister à des températures de -15°C comme à des températures de +40°C. L'altitude lui convient aussi bien qu'un climat continental, comme par exemple le Limousin, ou un climat méditerranéen comme la Provence. Il aime le contraste des étés secs et chauds et des hivers rigoureux. Il faut savoir que sa culture est à contre-saison, sa végétation apparaît l'hiver et il est en dormance l'été. L'idéal étant des pluies printanières et surtout automnales pour déclencher la floraison.

PÉRIODE DE PLANTATION :

A partir du début du mois de juillet et jusqu'à la mi-août, les bulbes pourront être mis en terre. Ils seront disposés bien à plat dans des tranchés à une profondeur de 25 centimètres et distants de 20 centimètres. Chaque ligne sera distante de 30 centimètres. Toutes les quatre lignes une allée sera créée, cela facilitera le ramassage, mais surtout le désherbage. Lorsque toute la parcelle sera plantée, les allées seront décaissées et au fur et à mesure la terre sera mise sur les plantations permettant d'augmenter la protection des bulbes, surtout en cas d'hiver rigoureux, tout en drainant au maximum les allées.